Les Chevaux de Dieu

Hichame Alaouie à propos du film « Les Chevaux de Dieu » De Nabil Ayouch.

Dans un bidonville proche de Casablanca, une famille pauvre tente de survivre, avec un père dépressif et une mère écrasée par les tâches quotidiennes. Tarek, le plus jeune des enfants, surnommé « Yachine » (en référence à son idole, le footballeur russe Lev Yachine), est sous la protection de Hamid, son aîné, petit caïd du quartier. Un autre frère est sous les drapeaux, et le quatrième est quasi autiste. Au cours d’un séjour en prison, Hamid est gagné à la cause des islamistes radicaux. Il finit par convaincre Yachine et ses copains, Nabil et Fouad, de le rejoindre. Un imam, Abou Zoubeir, assure leur préparation physique, spirituelle et mentale. Un jour, il leur annonce qu’ils ont été élus pour devenir des martyrs d’Allah. Ils se préparent donc pour une série d’attentats-suicides prévus à Casablanca.

Lire la suite